Ostéo Annuaire, site des ostéos et ostéopathes
Le premier site média de l'ostéopathie

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Ostéopathie pour l’enfant et l’adolescent : Favoriser une croissance harmonieuse

Ostéopathie pour l’enfant et l’adolescent : Favoriser une croissance harmonieuse

Envoyer Imprimer PDF

ostéopathie chez l'enfant et l'adolescent

Durant son développement, l’enfant doit faire face à toutes les agressions extérieures et les traumatismes de chutes qui lui arrivent.

L’ostéopathie va l’accompagner dans sa croissance pour éviter au maximum que des tensions ne s’installent.

Il est conseillé de venir consulter aux phases où il grandit le plus et à tous les changements de vie :

  • - Acquisition du quatre patte,
  • - Acquisition de la marche,
  • - Acquisition de semelles orthopédiques,
  • - Accompagnement d’un traitement d’orthodontie,
  • - Accompagnement d’une nouvelle pratique sportive,
  • - Pour un bilan annuel, à la rentrée scolaire par exemple.

Il est recommandé de venir consulter après les traumatismes comme des chutes, chocs, changements dans sa vie personnelle.

Les motifs de consultation les plus courants sont :

Douleur de dos, douleurs articulaires…

Digestion perturbée (constipation, diarrhée, ballonnement, colites…)

Infections répétées, allergies, asthme, otites à répétition, sinusites…

Sommeil perturbé,

Hyperactivité, trouble de la concentration et de la mémoire,

Anxiété, stress,

Maux de tête, fatigue oculaire,

Déviation de la colonne vertébrale : scoliose, lordose ou cyphose détectée à la visite médicale,

Pieds, genoux mal positionnés…

- Port d’un appareil dentaire,

Port de semelles,

Séquelle de fracture,

Après une entorse, des déchirures ligamentaires, une intervention chirurgicale,

Après des chutes sans lésions visibles sur une radio.

ostéopathie crâne chez l'enfantChacune des activités de votre enfant peut perturber son équilibre général. Le poids du cartable, une mauvaise posture sur son bureau, un choc au sport,… sont autant de dysfonctionnements qui peuvent l’affecter durablement.

Par exemple : le doigt dans la bouche peut entraîner un déséquilibre de la fonction crânienne. Surgissent alors des maux de tête, de l’irritabilité, des troubles du sommeil ou de la concentration.

Egalement, les troubles de la statique (scoliose, lordose, cyphose) sont le signe d'une mauvaise adaptation du corps. Les causes, qui peuvent être viscérales, traumatiques, crâniennes ou dentaires seront déterminées par un diagnostic ostéopathique spécifique. Des techniques de correction adaptées amélioreront ces troubles vertébraux

Pour son capital santé d’adulte, il est essentiel que l’enfant grandisse de manière harmonieuse, sur des bases saines, sur un corps en équilibre sans zone de blocage.

Prenons l’exemple de l’ostéopathie et l’orthodontie :

Beaucoup d'enfants sont traités en orthodontie à notre époque. Les causes les plus fréquentes sont les malocclusions, souvent associées avec un traitement orthophonique (placement et force de la langue). L’appareil orthodontique prend appui sur les structures du crâne pour faire levier sur la mâchoire et les dents. Ces contraintes peuvent provoquer des maux de tête, maux de dos ; vertiges ; troubles visuels ; difficultés de concentration ou encore modification de l’humeur. Un suivi ostéopathique régulier au cour des soins dentaires pourra être alors nécessaire mais aussi en leur absence pour potentialiser le travail des autres spécialistes.

Lemarchand Aurélie, Ostéopathe D.O,

15 rue Morgan 06500 Menton,

09.81.29.43.15.

osteopathe.aurelie@gmail.com