Ostéo Annuaire, site des ostéos et ostéopathes
Le premier site média de l'ostéopathie

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Ostéopathie du nourrisson : une prise en charge douce et préventive

Ostéopathie du nourrisson : une prise en charge douce et préventive

Envoyer Imprimer PDF

ostéopathie chez le bébé et le nourrissonLa grossesse et l’accouchement sont des périodes où le bébé peut subir de nombreuses compressions. Ces tensions exercées sur son corps peuvent être fixées et ensuite lui générer des symptômes ou des perturbations de son rythme de vie.

L’ostéopathe va tout d’abord s’intéresser au déroulement de la grossesse, à l’accouchement, à l’alimentation du nourrisson, son rythme de sommeil, d’éveil et ses symptômes s’il en présente. Il va ensuite poser les mains sur le nourrisson pour sentir les zones en tensions et les faire relâcher.

Il est conseillé de faire une séance après la naissance pour faire un bilan même si aucun des symptômes suivants ne sont présent :

  • Des difficultés de tétée (mise au sein difficile, hoquet à répétition, succion inefficace pour bébé ou allaitement douloureux pour la mère, manque d’appétit…)
  • Des troubles de la digestion : vomissements, régurgitations, reflux, constipation, diarrhées, coliques, ballonnements…
  • Une asymétrie du crâne : plagiocéphalie posturale, bosse…
  • Un trouble de développement ;
  • Des troubles de l’endormissement, sommeil insuffisant ou perturbé ;
  • Torticolis, inclinaison de la tête, rotation limitée…
  • Des signes d’inconfort (s’il pleure, s’agite, se cambre en arrière, s’énerve)
  • Suite à un traumatisme (chute, cognement…)

L'Ostéopathie apporte une amélioration significative dans tout ces cas, particulièrement chez les prématurés. En effet, ces bébés ressentent les tensions de l'accouchement mais développent également d'autres tensions dues à l'équipement médical auquel ils sont reliés.

Il est également recommandé de consulter un ostéopathe dans les cas où :

  • Il y a eu une césarienne ;
  • Le cordon autour du cou ;
  • Utilisation de forceps ou de ventouse ;
  • Souffrance fœtale.

ostéopathie nourrissonPrenons l’exemple du torticolis : ses conséquences sont à la fois structurelle (bébé grandit avec la tête de travers pouvant provoquer ou aggraver une plagiocéphalie positionnelle) et fonctionnelles (une rotation de tête limitée pouvant avoir des conséquences gênantes dans l’allaitement).

A plus long terme, des problèmes d’occlusion dentaire et de scoliose peuvent apparaître mais aussi des conséquences d’ordre esthétiques.

L’ostéopathe va travailler entre autre sur le crâne de bébé pour lui rendre sa symétrie. Il faut savoir que le traitement ostéopathique est d’autant plus efficace et rapide lorsque bébé est vu rapidement après sa naissance. Plus on attend, plus les structures se figent et s'organisent dans leur malposition et plus il devient difficile de modifier la forme. Mais permettre aux structures de retrouver leur plasticité naturelle ou de s'en rapprocher est toujours positif pour aider le développement harmonieux des fonctions associées.

Prenons un autre exemple : les troubles du sommeil.

Bébé, au cours de ses trois premiers mois de vie, peut dormir de 16 à 20 heures par jour. Ce qui inquiète généralement les parents est la qualité de ce sommeil : pleurs fréquents, moins de gazouillis, ils sentent que quelque chose les gêne, les fait souffrir ou les empêche de se détendre et de s'abandonner au sommeil.

Il y a différentes causes possibles :

=> Causes médicales : la plus courante étant le reflux gastro-œsophagien qui souvent ne se voit pas car les remontées acides se font dans l'œsophage et plus particulièrement dès qu'on allonge l'enfant. Les reflux peuvent même le réveiller une à deux heures après son biberon ou la tétée.

Souvent, l'enfant dort paisiblement, se réveille en sursaut car il ressent des brûlures, et il pleure. De plus, il peut en arriver à appréhender qu'on le couche car il associe la position allongée avec la douleur. Donc, il refuse d’aller dans son lit... Dans le même registre, il y a aussi les coliques du nourrisson qui peuvent le réveiller.

=> Causes mécaniques : Ce sont toutes les tensions crâniennes et vertébrales qui peuvent être dues à une naissance un peu difficile (accouchement long, forceps, gros bébé ou encore positions « tordues » dans le ventre de maman...), mais aussi des tensions viscérales ou le long de leur colonne vertébrale (une contrainte anormale au niveau vertébrale, notamment en compression, peut perturber la libre circulation des influx nerveux vers et en provenance des viscères, ce qui peut se répercuter sur le fonctionnement de la sphère digestive, et inversement une contrainte viscérale peut altérer le fonctionnement vertébrale).

ostéopathie du bébéLes bébés n'ont pas toujours de déformations de leur crâne mais peuvent présenter des  blocages à certaines zones des os crâniens ou des tensions au niveau de la dure-mère, (lien entre le crâne et le sacrum). Ce sont souvent des bébés toniques, c'est-à-dire qu'ils tiennent un peu trop bien leur tête et ils s'arc-boutent souvent sur leurs jambes quand on les met en position verticale. Ces bébés portent donc en eux des tensions qui les rendent plus irritables : ils ne sont pas bien dans leur corps, et ils le font savoir.

=> Causes psychologiques qui peuvent créer des tensions et perturber le sommeil du tout-petit.

Le traitement ostéopathique :

L'ostéopathie crânienne va vérifier et redonner de la mobilité aux petites têtes qui présentent des tensions. L'ostéopathie va libérer le crâne mais aussi dénouer, par des manœuvres très douces, les tensions du dos, des côtes (souvent responsable des problèmes respiratoires), du bassin, de la nuque et du ventre du bébé.
Il est important de soulager les bébés après cet exploit sportif qu'est la naissance qui les a comprimés. Les manœuvres de l'ostéopathe vont aussi avoir un effet sur l'aspect stress de ce problème de sommeil. C'est un fait qu'un bébé détendu dort mieux, a aussi moins d'acidité…

Un examen manuel très doux des différentes mobilités physiologiques (crâne, sacrum, abdomen...) détectera aisément les dysfonctions mineures à l'origine de tous ces maux.

Par une correction manuelle appropriée, toujours en douceur, votre bébé retrouvera toute sa joie de vivre. Même si le bébé ne présente aucun trouble fonctionnel apparent, les  mains expertes et attentives d'un Ostéopathe D.O lui permettront de bien démarrer dans la vie.

Lemarchand Aurélie, Ostéopathe D.O,

15 rue Morgan 06500 Menton,

09.81.29.43.15.

osteopathe.aurelie@gmail.com