Ostéo Annuaire, site des ostéos et ostéopathes
Le premier site média de l'ostéopathie

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Indications de l'ostéopathie

La prise en charge en ostéopathie de l'entorse de cheville

Envoyer Imprimer PDF

entorse de cheville ostéopathieEn raison de leur fréquence (environ 6000 cas par jour en France), l’entorse de la cheville est un problème de santé publique. Elle peut être source de complications secondaires invalidantes, pouvant engendrer des arrêts de travail prolongés, et donc un coût important pour la société.

L’entorse de cheville correspond à un étirement excessif des ligaments internes ou externes (95% des cas) de la cheville. En fonction de la gravité de l’entorse, votre praticien pourra vous demander d’effectuer des examens complémentaires.

Il est conseillé d’appliquer de la glace dans les premiers jours et de surélever le pied le plus souvent possible pour permettre à l’inflammation de se résorber plus rapidement.

Lire la suite...

l'Ostéopathie, un complément pour les dentistes et les orthodontistes

Envoyer Imprimer PDF

La mâchoire est constamment sollicitée au cours d’une journée, on comprend ainsi la prédominance de cette articulation dans le fonctionnement du corps.

Parler, manger, déglutir, rire, bâiller, serrer les dents dans l’effort, et même respirer, entraîne un mouvement de ces articulations dites temporo-mandibulaires. Or ces os constamment en action sont liés au reste du squelette, notamment à la colonne vertébrale. Il existe donc un lien étroit entre la posture et la manière dont les dents s’emboîtent.

Lire la suite...

Troubles sexuels : l'ostéopathie peut vous aider !

Envoyer Imprimer PDF

CHEZ LES HOMMES, EN CAS DE PROBLÈMES D’ÉRECTION

Au même titre qu’un bassin bloqué peut entraîner une sciatique par compression ou irritation du nerf, il peut avoir des conséquences sur la zone génitale très innervée de l’homme. En cas de problème d’érection dont la cause reste indéterminée, l’ostéopathe peut tenter d’améliorer la situation.

Il procède à de petits étirements au niveau des articulations, des ligaments, des tendons, des muscles. Il peut aussi réduire d’éventuelles adhérences (des tissus fibreux qui relient anormalement deux organes entre eux). C’est par exemple le cas après une opération de l’appendicite qui a entraîné des adhérences jusqu’à la vessie ou la prostate avec des répercussions notables sur l’érection ou l’éjaculation.

Lire la suite...

Le suivi orthodontique et l'ostéopathie

Envoyer Imprimer PDF

Il existe un lien important entre la posture et la manière dont les dents s’emboîtent.

En premier lieu, on peut stipuler que l’occlusion est l’un des nombreux facteurs qui détermine la position de la mandibule dans l’espace. La position de cette dernière influence la posture, entre autre, à cause de l’impact sur les chaînes musculaires qui parcourent le corps de la tête aux pieds.

Un déséquilibre dans la position de la mâchoire, même petite, entraîne la contracture de certains muscles générant un changement de la posture, elle-même source de problèmes de céphalées, de dos, d’arthrose, de tendinites, etc.

Lire la suite...

ostéopathie et problèmes digestifs

Envoyer Imprimer PDF

ostéopathie et problèmes digestifsL'ostéopathie peut soulager ou améliorer de nombreux maux tels que les constipations, hernies hiatales, reflux gastro-oesophagiens, ballonements, troubles du foie et de la vésicule biliaire, colites et spasmes coliques.

L'origine des troubles peut résulter de causes diverses, parfois intrinquées :

- dysfonctions intervertébrales, entrainant l'irritation d'une ou de plusieurs racines nerveuses en rapport avec un organe digestif.

- dysfonction du muscle diaphragme (muscle qui sépare le thorax de l'abdomen et entraine un brassage (ou massage) des organes digestifs par ses contractions-relâchements).

- perte de mobilité des organes dans l'enceinte abdominale, ainsi que de leur glissement les uns par rapport aux autres.

- Hygiène de vie néfaste, manque d'activité physique ...

La prise en charge ostéopathique est ici très efficace, brève (deux à trois séances), avec des techniques douces et indolores qui ne pourront qu'améliorer l'état général du patient.

Page 2 sur 3